Devenir actionnaire
Publié le - 51 hits -

La transmission d’une entreprise par un expert-comptable

La transmission d’une entreprise doit être préparée au moins deux ans à l’avance afin de la réussir. Plusieurs paramètres peuvent freiner l’aboutissement à cette transmission, d’où la nécessité de faire appel à son expert-comptable pour un accompagnement individualisé. Quels sont ces blocages, et quel est le rôle de ce dernier dans ladite transmission ?

Les aléas économiques

L’entreprise à transmettre doit, dans un premier temps, faire l’objet d’une évaluation afin d’en estimer la valeur. Cette évaluation fera ressortir ses points forts ainsi que ses faiblesses, qui s’apprécieront à partir du résultat annuel ainsi que des chiffres d’affaires réalisés au cours des trois derniers exercices.

Cependant, les aléas économiques donnent lieu à la fluctuation de la valeur de l’entreprise. Il en est de même pour l’évolution des lois de finances en vigueur et par conséquent de la fiscalité de l’entreprise : sera-t-elle plus avantageuse ou au contraire impactera-t-elle sur la rentabilité de l’activité ?

Par ailleurs, le prix seul de l’entreprise à transmettre n’est pas suffisant dans l’estimation de la valeur de l’entreprise. D’autres éléments entrent en compte, tels que la portée de l’exploitation dans le temps, les ouvertures futures sur le marché, la possibilité de développement sur le long terme, les opportunités sur une éventuelle augmentation de capital, etc.

Le choix du moment à partir duquel la transmission est le plus bénéfique sera donc crucial, et ce, après étude du marché, de la concurrence, etc. En savoir plus sur Cocerto.fr.

Les phases relatives à la transmission

Une fois l’entreprise évaluée, la constitution du dossier complet est finalisée : c’est à l’expert-comptable de la réaliser, accompagnée des documents d’audit réalisé. Celui-ci possède en effet un regard neutre sur l’entreprise, dont il connaît les atouts et les axes d’amélioration. L’expert-comptable met ensuite en route les démarches nécessaires auprès des acquéreurs potentiels. Cette étape est primordiale, notamment s’il s’agit d’une TPE ou d’une PME qui trouvent difficilement leur repreneur.

Laissez votre commentaire à propos de cet article