Devenir actionnaire
Publié le - 800 hits -

Les cas idéaux pour souscrire un PERP

Le PERP est un produit financier distribué par les banques et les assurances depuis plus d’une dizaine d’années. Depuis, il a connu des échecs comme des réussites. Toutefois, le problème ne réside pas vraiment au fond du PERP. C’est tout simplement que le produit convient à certaines situations et pas à d’autres. Donc, il faut savoir choisir le meilleur placement ou produit financier pour soi. Le PERP, étant un complémentaire de revenu à l’épargne, connait plusieurs concurrents qui s’avèrent plus ou moins efficaces selon le statut du bénéficiaire. La question qui se pose est donc, dans quel cas utiliser PERP ?

Les situations favorables au plan d’épargne retraite populaire

Le PERP présente certains intérêts dans quelques cas précis. Il vous est conseillé d’opter pour le PERP si votre niche fiscale fait partie de celles abaissées en 2013 à 10 000 euros. Dans ce cas, la réduction d’impôt obtenue par le PERP n’est pas touchée par le plafonnement global. Si vous vous trouvez dans la dernière tranche d’imposition, c’est-à-dire si vous êtes fortement imposés, la défiscalisation offerte par le PERP vous sera intéressante. Tous les versements faits avant 70 ans seront épargnés du calcul de l’ISF. Dans le même contexte, la valeur du contrat n’est pas taxée par l’ISF. Ceci est valable au moment de la rente et sous deux conditions : si le compte reçoit régulièrement un versement depuis plus de 15 ans et si le bénéficiaire est entré en retraite à l’âge légal. Autrement dit, votre épargne n’est pas comptabilisée dans votre patrimoine global soumis à une imposition. À la différence des autres placements, le PERP est plus stable et ne présente quasiment pas de risques. C’est donc le meilleur moyen pour passer tranquillement sa vieillesse.

Une économie d’impôts certaine

Le PERP promet d’importantes économies d’impôts par rapport à ses semblables, surtout en phase d’épargne. D’autres avantages fiscaux sont également à profiter durant la phase de la rente. Ces avantages fiscaux sont plus importants pour les foyers fortement fiscalisés. En effet, les sommes que vous versez sont déduites directement de la valeur de vos revenus. Mais il faut dans ce cas déclarer tous vos revenus. Par exemple, si votre taux d’imposition est de 12 %, votre réduction d’impôt sera également de 12 %. Pour un taux d’imposition de 46 %, vous aurez une réduction de 46 %.

Laissez votre commentaire à propos de cet article